we sign it - Sauvons le Bougnat de la démolition

Sauvons le Bougnat de la démolition

Par cette pétition, nous demandons aux élus de l'Établissement public territorial d'Est Ensemble, aux élus de la ville de Pantin et à l'Architecte des bâtiments de France que le bâtiment situé au 37 rue Hoche, dit le Refuge, le bâtiment situé au 39 rue Hoche, dit le Bougnat, ainsi que le marronnier qui les sépare, soient conservés au titre d'ensemble urbain remarquable pour sa valeur de mémoire du centre ville Hoche et pour son caractère paysager pittoresque au cœur d’un quartier en profonde mutation.

Nous demandons ainsi que le Bougnat ne soit pas démoli et soit intégré dans le projet d'aménagement de la Place Olympe de Gouges et de la rue Hoche.

La Maison dite du Bougnat a été construite à la fin du 19ème siècle par une famille de paysans auvergnats montée à Paris faire fortune le sac de charbon à l'épaule. Ce fut et c'est toujours une maison de famille mais aussi une maison de rapport tour à tour ou en même temps bougnat, troquet, atelier et entreprise de transport.

Elle a tout connu de l'histoire ouvrière, artisanale et industrielle de Pantin et de la proche périphérie parisienne. C'est aujourd'hui une maison témoin de notre mémoire collective et un lieu toujours bien vivant.

Si l'association Pantin Patrimoine a toujours reconnu la nécessaire réhabilitation du quartier suite à la grave crise de désindustrialisation ayant frappé la proche couronne parisienne, cela fait quelques années qu'elle demande avec d'autres associations pantinoises aujourd'hui disparues que certains immeubles de caractère de la rue Hoche soient conservés. Si dans les plans d'aménagement de la place Olympe de Gouges et de la rue Hoche le Refuge semble sauvé, le Bougnat lui est aujourd'hui menacé de démolition imminente.

Tous les arguments ont été avancés pour justifier la démolition programmée du Bougnat et pour ne pas l'inscrire dans le volet patrimonial du Plan local d'urbanisme: élargissement de la rue Hoche réclamé par le STIF mais démenti en réunion publique, mise en alignement de la rue Hoche mais empêchée par la non démolition d’un immeuble de style haussmannien, extension de la nouvelle place du marché, construction de logements, etc.

Si la place du marché et les nouveaux immeubles qui la bordent sont aujourd'hui une réalité, il apparaît encore plus clairement que le maintien de l’ensemble constitué par le Bougnat, l'ancienne maison de maître dite le Refuge et leur marronnier donnent sans conteste un incroyable cachet pittoresque au site et permet une respiration évidente dans le quartier.

Nous sommes convaincus qu'un projet d'aménagement contemporain peut bénéficier de la conservation de cet ensemble ancien jouant sur l'alchimie des contraires.

Que l'on soit élu, architecte, commissaire enquêteur, ancien ou nouvel habitant de Pantin, Maire ou Président d'établissement public territorial, pantinois de toujours ou pantinois d'un jour, il est du rôle de chacun de se pencher sur la mémoire collective et d'exiger un urbanisme à échelle humaine respectueux des hommes, de leur histoire et du territoire.

Signer

Diffusez auprès de votre entourage